Nutrition

Alimentation vivante : avantages et inconvénients de manger cru

Alimentation vivante : avantages et inconvénients de manger cru

 

Avantages de l’alimentation vivante

 

Enzymes et nutriments

Le principe même de l’alimentation vivante est tout simplement de ne pas dénaturer, ou le moins possible les aliments. On parle alors de cuisine crue. Quel est alors l’intérêt de favoriser les aliments crus contre une alimentation dite traditionnelle? La réponse est toute simple. L’alimentation vivante permet de préserver le capital nutritif des aliments. De ce fait, le corps pourra bénéficier de l’entièreté des éléments nutritifs qu’un aliment aura à lui offrir. Manger cru implique de ne pas soumettre les aliments à une température supérieur à 42°C.

En effet, de cette manière les enzymes présentent dans l’aliment en question ne seront pas détruites et veilleront à la bonne digestion de ce que vous ingérez. A contrario si ces enzymes sont soumises à une cuisson trop forte, elle seront détruites. Bien évidemment cela poussera votre corps à déployer plus d’énergie à digérer le bol alimentaire que vous venez d’ingérer. Manger cru en alimentation vivante permet donc de garder intact les vitamines, minéraux, oligo-éléments, protéines et enzymes présents naturellement dans les aliments crus.

 

Amélioration sur la santé en général

ballonnement et ventre plat pendant le jeûne intermittentL’alimentation à des effets positifs sur la santé. En effet, cette dernière favorise une bonne digestion (ceci n’est pas vrai pour tout le monde malheureusement mais j’y reviendrai dans la partie inconvénients). En effet, bien que le corps doit dénaturer les aliments lui même, manger cru permet d’apporter des enzymes qui amélioreront le processus de digestion dans les système digestif. D’autre part, l’alimentation vivante apporte ses bienfaits au teint et à la santé de la peau.  En effet, manger cru permet de consommer beaucoup plus d’antioxydants par exemple grâce aux fruits qui ont une grande place dans ce mode d’alimentation.

Beaucoup remarquent également que l’alimentation vivante leur apporte un gain d’énergie important. Je l’ai moi-même ressenti en commençant à manger cru de plus en plus. En effet le corps passe moins de temps à digérer les aliments ou à éliminer les déchets et concentre donc ses ressources sur des choses plus importantes. Par ailleurs la nourriture est de meilleurs qualité, ce qui implique donc moins de travail pour les système digestif. Enfin, on remarque une diminution des risques des maladies cardiovasculaires. Ceci, n’est pas étonnant, puisque manger cru relève d’une alimentation pauvre en mauvaises graisses, et favorise les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’ensemble du corps.

 

Remettre les pieds  dans la cuisine grâce à l’alimentation vivante

manger varié

Commencer à manger cru est le moment idéal pour remettre réellement les pieds dans la cuisine. En effet, la plupart (si ce n’est tout le monde) des gens qui s’intéressent à l’alimentation vivante, ont avant mangés beaucoup de produits industriels, de plats préparés et compagnie. On passe donc moins de temps en cuisine, puisque la seule chose à faire est de cuire ce que l’on vient d’acheter sans avoir pris le temps de réaliser réellement tout ce que peut contenir par exemple une boite de raviolis. Bien heureusement ceci n’est pas une généralité, mais cela représente/ représentait néanmoins la cas de beaucoup.

Manger vivant permet donc de contrôler sa nourriture, de l’aliment de base à l’assiette. Il est important de se faire plaisir quand on cuisine, enfin plutôt quand on “crusine” dans le cas présent. De ce fait, chercher une recette, préparer ses aliments, et les cuisiner se révèle être un acte presque “méditatif” qui prône la prise de conscience de ce qui est dans notre assiette in fine. C’est aussi une manière de découvrir ou de redécouvrir le goût véritable des aliments. Manger cru permet donc de rééduquer son palet à des saveurs et à des goûts dont le corps n’a pas ou plus l’habitude d’être confronté. En alimentation vivant il est important de se faire plaisir en élaborant des assiettes esthétiques, car c’est une cuisine très colorée.

Inconvénients de l’alimentation vivante

 

Un matériel qui peut coûter cher

Quand on se lance en alimentation vivante, on a tendance à vouloir acheter du matériel dernier cri sur l’instant. Tout le monde connait les grandes marques de blenders et mixeurs en tout genre. Entre les blenders, les mixeurs, les extracteurs de jus, les déhydrateurs etc… au bout du compte le tout fait tout de même son pesant en cacahuètes, surtout si vous souhaitez acheter du matériel dernière génération super puissant. Il est vrai que tout cet électroménager est attirant. Moi-même j’ai toujours voulu les acheter, mais quand on a pas le porte feuille, c’est compliqué; même si la santé n’a pas de prix. Pour moi le matériel est un vrai inconvénient de l’alimentation vivante en ce qui concerne son prix. Cependant il ne faut pas tout mettre dans le même panier puisque comme je l’explique dans cet article :

Blender Duronic BL10 test et avis après 4 ans d’utilisation, même un matériel qui n’est pas hyper puissant saura vous satisfaire.

Les aliments, un coût à ne pas négliger

Quand on recentre son mode de vie vers une alimentation vivante, on passe inexorablement par la case : agriculture biologique. Puisque le marché de l’agriculture biologique est en train de se développer, il est tout à fait normal que le coût des produits puisse en effrayer plus d’un. Quand, évidemment, le développement des magasins bio sera à son paroxysme, les prix diminueront de facto. Mais pour le moment les prix restent inabordables pour beaucoup.

Consommer des aliments issus de “l’agriculture conventionnelle” se révèle être plus ou moins en contradiction avec le fait de manger vivant pour améliorer sa santé. En effet, même si le fait de manger des légumes et fruits crus se révèle intéressant sur le plan de la santé, ce qui accompagne ces derniers en termes de produits chimiques est tout autre. Attention : dans l’imaginaire collectif, l’agriculture biologique est blanche comme neige et inoffensive mais dans la réalité, elle utilise aussi des produits chimiques (même si ces derniers sont bien évidemment plus respectueux de votre santé et de l’environnement).

La chose la plus intéressante dans le cas de l’alimentation vivante, est tout simplement de cultiver ses propres fruits et légumes dans son jardin (pour peu que l’on est un jardin). Même sur un balcon il est tout à fait possible de cultiver certains fruits et légumes. Ainsi, on sait véritablement ce qu’il y a dans notre assiette, car l’industrie en général, n’est pas tout à fait transparente, en ce qui concerne les modes de production.

Pour ceux qui vivent en appartement, je vous conseille cet article : 5 plantes pour un balcon (ou une terrasse) ensoleillé

 

Le 100% cru : grande quantité

Ce qui va suivre n’a pas été écrit dans le but de faire chuter le mythe du 100% cru. En effet, il s’avère que beaucoup de personnes arrivent à tenir un tel mode d’alimentation. Mes propos vont plutôt se baser sur les quantités à ingérer. Les aliments crus, sont bien évidemment riches en eau. A contrario les aliments cuits perdent l’eau qu’ils contiennent à la cuisson.

Ainsi quand on fait cuire des aliments, ces derniers perdent en masse et “rapetissent” ce qui permet de satisfaire la balance calorifique. Bien évidemment selon le mode de cuisson les aliments perdent un peu voire beaucoup de leurs nutriments (la cuisson vapeur semble être la plus adaptée pour garder un maximum de nutriments). Il est donc important de manger beaucoup plus en alimentation vivante car les aliments sont très riches en eau et de facto moins concentré en calories. Il convient donc de manger en grande quantité afin de satisfaire le corps en calorie.

 

Alimentation vivante inadaptée pour certains

allergies romyrawManger des fruits et des légumes crus est plaisant pour certains, pour d’autre c’est une toute autre affaire. En effet, quand certain n’auront aucun problème pour digérer les aliments, et tout particulièrement les légumes racines, les autres auront beaucoup de mal à les digérer. Le corps doit en effet dénaturer le produit en le “cuisant”. Ce procédé est bien évidemment éprouvant pour un système digestif souvent de maux modernes liés à celui-ci.

C’est pourquoi beaucoup de personnes souffrent de mots de ventre, ou d’intestin. Le système digestif est la plupart du temps fatigué de tout ce que vous avez pu lui donner à digérer durant un temps donné. La dénaturation des aliments dans le système digestif se compare ainsi à la cuisson des aliments en cuisine traditionnelle. A l’exception bien sûr que la cuisson détruit beaucoup des éléments nutritifs qui nous intéressent justement en alimentation vivante. A savoir, le fait de garder intact au maximum ces fameux éléments nutritifs.

 

Mon point de vue sur l’alimentation vivante

chocolat chaud cru

Selon moi, l’alimentation vivante peut avoir un réel impact sur la santé d’un individu. Bien évidemment, plus on rajoute de fruits et de légumes crue dans notre alimentation, mieux c’est. Le 100% cru n’est pas fait pour tout le monde, et moi-même je ne le pratique pas. Cependant je fais en sorte d’agrémenter mes assiettes avec le plus possible d’ingrédients crus. Ceci est plus facile en été puisque les températures sont clémentes et l’envie de manger frais est plus satisfaisant que le chaud.

 

Dogme et culpabilité

En hiver, pratiquer l’alimentation vivante peut se révéler être un vrai défi. En effet, a contrario de l’été on a plutôt tendance à vouloir se remplir l’estomac d’un bon repas chaud et réconfortant. Ceci m’amène à vous parler de culpabilisation. L’alimentation vivante ne doit pas devenir un dogme, et si l’envie vous prend de l’arrêter durant l’hiver, personne ne pourra le juger et libre à vous de le faire. Il ne faut surtout pas rentrer dans une vision culpabilisante de la nourriture.

L’idée est de rentrer et de sortir à volonté de ce mode de consommation sans devoir fournir des efforts psychologiques en se culpabilisant que manger cuit est mauvais pour vous. Manger cuit n’est d’ailleurs pas un mal en soi, tout le monde à grandi ainsi et celle-ci ne se révélé pas mauvaise pour la santé lorsqu’elle est bien faite. D’ailleurs il est important de noter que des aliments tel que la tomate libère son véritable potentiel en antioxydants à la cuisson.

 

L’alimentation n’est pas le seul facteur de guérison

Manger cru ne signifie pas la guérison de tous les maux. En effet, la santé humaine se joue sur des fronts différents. Pour n’en citer que deux : le facteur psychologique et le facteur physique. L’alimentation ne fait pas tout est cela est bien évidemment prouvé. Un minimum d’exercice physique est nécessaire pour maintenir une santé en béton, surtout si l’individu est sédentaire et travaille par exemple 5 jours sur 7 devant un bureau.

En ce qui concerne l’aspect psychologique de la santé, si vous mangez des aliments crus sans pour autant y prendre plaisir, cela peut avoir un réel impact sur votre façon d’agir au quotidien. Il convient donc de voir une assiette de fruits ou des légumes crus, comme un plaisir et non comme une contrainte. L’alimentation vivante ne doit pas être vu comme un supplice mais plutôt comme une partie de plaisir et prendre conscience que cela est bon au goût et pour votre santé.

yoga romyraw

Ainsi l’alimentation aide au maintien d’une bonne santé en général mais elle ne fait pas tout. D’ailleurs l’alimentation contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, elle n’empêche pas d’avoir des maladies. Des maladies qui peuvent être causées par inondables facteurs.

Par ailleurs, ne s’improvise pas “crudivore” qui veut. Certain commenceront du jour au lendemain, et d’autre avec moins de facilité. Chacun son rythme et chacun sa manière de faire. S’y lancer petit à petit est le meilleur moyen pour apprécier de plus en plus les saveurs et les bienfaits d’une alimentation vivante.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Une remarque ou une question, laissez un commentaire, j'y répondrai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.