Recettes

Comment laisser de la place à la nature

Bonjour à tous, aujourd’hui je vous écris dans le cadre du Carnaval d’article d’Heikel, auteur du site JardinerFuté. Le thème son son événement inter-blogueur est tout simplement “Quelle place laissez vous à la nature”.

Le livre numérique regroupant tous les articles est maintenant téléchargeable gratuitement en cliquant ici.

En quoi consiste cet événement ?

C’est tout simple, à vrai dire. Au travers de son thème le carnaval d’articles relie plusieurs auteurs de blog qui écrivent tous autour d’un même thème qui est cette fois-ci :

“Quelle place laissez vous à la nature ?”.

En quoi cela vous concerne t’il ?

Pour vous chers lecteurs ce Carnaval d’articles vous dévoile la sensibilité des autres auteurs participants au travers ce thème de la nature. Vous aurez en outre la chance de lire des articles de jardinage, de photographie animalière, de voyages, et bien d’autres encore. J’espère que vous prendrez plaisir à aller lire nos lignes autour du thème de la nature. D’autant plus qu’un livre PDF sera créé à l’issue de cette expérience, et je me ferais un plaisir de vous le partager.

D’ailleurs pour ceux que ça intéresse, je vous invite à nous dire vous aussi comment vous laissez de la place à la nature dans votre quotidien !

Mais venons en au fait. 🙂

Quelle place laisser à la nature

Je vis à Paris, dans un appartement, pas très grand. Quand on a vécu une grande partie de sa vie à la campagne (je vous en parle dans un autre article qui traite de mes convictions sur le bien-être animal et écologique : Mon rapport à la nature) c’est compliqué de retrouver la nature que l’on a toujours connue. De ce fait, j’ai appris avec le temps à remédier à ce problème. Certes on est bien loin des paysages forestiers, de l’air frais, mais cela me convient tout de même pour le moment.

Pour le coup cette article peut intéresser tout particulièrement les personnes qui vivent dans des appartements, ou tout simplement dasn des grandes villes et qui recherchent une touche de nature plus importante sur leur le lieu de vie.

Emporter la nature avec soi

Tout d’abord, je possède un petit balcon. Quand je suis parti de la campagne, j’ai apporté avec moi des plantes qui poussaient dans mon jardin. En autre, du persil, de la sauge, de la verveine, du thym et même des pieds de choux kale. Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas passé inaperçu dans les transports et rues de paris en me baladant avec ma petite dose de nature sous le bras. En tout cas j’avais un objectif simple. Aménager le balcon.

De ce fait, j’ai replanté tout ce que j’ai pu ramener et cacher le vis à vis avec l’immeuble d’à coté avec du bambou. Cela à tout de suite donné une petite impression de de sérénité, personne ne peut voir chez moi, et je cache une partie de la ville de mon champs de vision. Ce qui est plutôt agréable au quotidien. Je n’ai toujours pas trouvé de solutions pour le bruits cependant…

Plantes détoxifiantes

Après avoir égayé le balcon, je me suis attaqué à l’intérieur de l’appartement. Ce fut la partie la plus simple. J’avais déjà une liste de plantes à avoir absolument quand on habite dans un lieu relativement pollué. A savoir des plantes détoxifiantes. Connues pour leur capacité à assainir l’air environnant. Je peux ainsi vous citer, l’anthurium, la fougère de boston ou encore le chlorofitum. Je fais donc confiance à ces petites plantes pour assainir l’air intérieure de mon appartement. Pourquoi s’embêter à utiliser des machines humaines lorsque la nature s’en sort déjà très bien ?

J’ai également opté pour des plantes aromatiques pour la cuisine. Encore des plantes ramenées de la campagne oui… Du coup j’ai un beau basilic qui a parfaitement trouvé sa place auprès de la ciboulette et du thym. D’autres plantes d’intérieur viennent également embellirent l’appartement. Mon idéal étant de vivre dans un appartement très vert, je fais en sorte que ce soit le cas. Bientôt les plantes grimpantes envahiront mon quotidien !

DIY

Connaissez vous le “Do it yourself” ? C’est tout simplement le fait de créer des choses soit même avec peut de matériaux. Et souvent en utilisant de vielles choses afin de les embellir et de les faire renaître au goût du jour. Je peux par exemple vous citer les vielles boites de conserves (que vous pouvez trouvez n’importe où, demandez à vos voisins) qui après un passage de customisation, vous donneront de jolis petits pots. Plantez-y des cactus, (ou des plantes aromatiques) ils demandent peut d’entretien et cela donne une touche bien sympathique à la déco. 😉

Vous pouvez également vous amuser à confectionner des “Kokedama”. c’est un art floral japonais donc vous pouvez retrouver un article très complet sur le site de jardiner futé juste ici : L’art du KOKEDAMA 苔玉

kokedama

Médecine naturelle

D’autre part, j’utilise les médecines parallèles, et tout particulièrement la médecine naturelle à base de plantes et autre minéraux comme l’argile. J’utilise l’argile verte sur des blessures, l’argile permet de drainer les toxines des plaies, brûlures etc. Ainsi lorsque je me blesse mon premier reflex est de nettoyer la plaie avec d’y déposer une cataplasme d’argile (environ 2 cm d’épaisseur) qui doit toujours rester humide, pendant quelque heure.

À coté de ça, je fais souvent des décoctions à base de thym, de sauge, de curcuma et de gingembre le matin, pour booster mon système immunitaire. Vous pouvez très bien boire le jus très puissant à base de gingembre, de curcuma et de citron (à diluer dans de l’eau bien sûr). Effet boostant garanti ! Quoi de mieux que de commencer la journée en pleine forme, sans avoir recourt aux excitants tels que le café.

Herbs, turmeric, and spice on cutting board near wooden spoon and paper reading love

Alimentation naturelle

Bien évidement, la plus grande place que je laisse à la nature, c’est dans mon alimentation. Avec l’alimentation vivante, j’essaye d’apporter à mon corps tout ce que la nature a à me donner. D’autant plus lorsque les produits consommés sont produits de manière naturelle. C’est-à-dire juste avec de l’eau et de la terre. Sans agents qui viendraient perturber un cycle qui sait très bien se débrouiller seul. J’imagine que beaucoup ici sont du même point de vue, mais pour ceux qui ne sont pas familiarisé avec ce principe de “laisser la nature faire ce qu’elle a à faire“, je vous invite à vous renseigner sur la principe de la permaculture. La permaculture a un lien étroit avec la production d’aliment biologique, mais c’est aussi un mouvement de société qui touche énormément de choses. Mais nous pourrons aborder cela dans un article qui y sera dédié.

Voici la fin de cet article, n’hésitez pas à partager en commentaire vos idées pour laisser de la place à la nature dasn votre quotidien. 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •   
  • 1
  •  
  •  

Une réflexion au sujet de « Comment laisser de la place à la nature »

Une remarque ou une question, laissez un commentaire, j'y répondrai avec plaisir !